Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
  • compagnie
  •  
  • Présentation
  • L'Equipe
  • Contact
  •  
  • repertoire
  •  
  • LE JARDIN DU WYRD
  • --- Vibrations
  • --- Ring des corps
  • --- Timing
  • Pour de faux
  • B.com
  • J'suis schizo...
  • L'appartement
  • Hop Hop Hop...
  • Quand il fait beau...
  • Eskemm
  • Autres petites formes
  •  
  • Festival
  •  
  • Danses à Kerhervy 2017
  • Editions précédentes
  •  
  • actualite
  •  
  • calendrier
  •  
  • sensibilisation
  •  
  • espace pro
  •  
  • partenaires
  •  

    La compagnie de danse Eskemm                                                     

     Présentation

      _____________________________________________________________________________________________________________________________________

     

    La compagnie Eskemm a été créée le 4 Août 2004 sous forme associative (loi 1901) et est basée à Lorient (56).


     


    Démarche artistique

    ___________________________________________________________________________________________________________________

    La compagnie Eskemm, c’est la rencontre entre Fadil Kasri, chorégraphe et danseur Hip-hop, et Karine Le Bris, chorégraphe et danseuse contemporaine. Ils créent en 2003 ESKEMM (signifiant échange en breton), pièce éponyme et fondatrice de la compagnie. La démarche initiale des deux chorégraphes se concentre alors principalement sur la recherche d’une écriture commune entre leurs deux esthétiques puis s’élargit très vite à toutes formes de croisements artistiques (musique, arts plastiques, textes, marionnettes…) transversalités qui enrichissent les gestuelles.
    Confronter la danse à d'autres langages artistiques, se questionner sur sa place au sein de la société, bousculer les images conventionnelles, aller au plus près des publics, sur plateau ou en extérieur en privilégiant avant tout l’échange sont les axes de travail des chorégraphes. Ainsi le répertoire propose des pièces engagées socialement, de formes et formats variés, et qui réinterrogent notre rapport à l'autre, à l’humain, au monde.
    En 12 ans d’existence la compagnie n’a cessé de se développer et de se créer une identité à travers le paysage chorégraphique régional et national, notamment grâce au soutien du grand théâtre de Lorient –scène conventionnée danse..

     

    3 axes forts caractérisent les actions menées par la Cie :

     

    La création

    La compagnie compte aujourd’hui 10 pièces à son répertoire et 1 performance. Solos, duos, danseurs contemporains et hip-hop, collaborations artistiques diverses sur le plateau ou en amont, pièces pour le jeune public ou tout public, les créations sont diverses dans leurs propositions mais gardent comme fil rouge la rencontre et l’échange.

    Le nombre de représentations par saison varie entre 30 et 50 dates, toutes pièces confondues. Les spectacles sont diffusés en Bretagne et à l’échelle nationale, dans des lieux multiples (centres culturels, festivals, scènes conventionnées…), les chorégraphes ayant à cœur d’ouvrir la danse à tous et faire tomber les préjugés.

     

    Les actions culturelles

    La Cie Eskemm consacre une part importante de son activité aux actions culturelles, aux rencontres autour de ses créations et à la culture chorégraphique en général.

    Elles prennent diverses formes et s’adressent à tous les publics, soit en amont de la diffusion (ateliers de sensibilisation) soit lors des résidences de création (répétitions publiques), ou bien dans le cadre d’actions territoriales en direction des publics amateurs, projets aboutissant généralement à des créations.

    Ce sont autant d’occasions de créer des liens avec les acteurs culturels et les publics en prise directe avec le territoire.

     

    Le festival " Danses à Kerhervy" (allez sur la page)

    La Compagnie organise tous les deux ans en juillet un festival de danse sur le site exceptionnel de plein air du Cimetière des bateaux à Lanester (56) avec pour ligne de force la rencontre entre amateurs et professionnels tant par la programmation que par les nombreuses actions culturelles périphériques proposées.Quatre éditions ont eu lieu, en 2009 (2 jours), 2011 (4 jours) , 2013 (3 jours) et 2015 ( 4 jours). La prochaine édition se tiendra du 5 au 9 juillet 2017.

    Les objectifs sont de participer à la diffusion des spectacles de compagnies professionnelles, d’encourager la création en amateurs, de favoriser la mixité des publics, de développer la mutualisation des moyens avec les partenaires et de fédérer les acteurs culturels, le tout dans un cadre unique et convivial.

     

      

     Parcours

     __________________________________________________________________________________________

     Karine Le Bris


     

     

      Danseuse contemporaine, elle commence son apprentissage à l’âge de 7 ans, d’abord en classique, puis en Jazz auprès de Pamela Harris à Lorient, sa ville natale. Lors de sa formation au diplôme d’Etat à Nantes, elle découvre la danse contemporaine avec Sylvain Richard (CNR Rennes). Elle s’oriente alors vers cette esthétique.
    Tout en enseignant (DE Jazz en 1992 – DE contemporain en 1997), elle continue à se former auprès de chorégraphes et professeurs de renom comme Peter Goss, Serge Ricci, Corinne Lanselle...Elle aborde aussi la méthode Feldenkrais.
    De 1990 à 1993, elle est interprète pour les compagnies Calabash (W. Barbaste) et Blue Note (P.Harris).

    Elle participe en tant que chorégraphe – interprète à des pièces de théâtre, des opéras pour enfants, travaille avec une Cie de cirque, et est comédienne pour le Théâtre de l’Echange (Pont-Scorff - 2000).
    En 1998, elle fonde avec Pamela Harris, la Cie Volte-face. Elle crée «Gare à vous», «Tentations» et «Placebo».

    En 2003, elle rencontre Fadil Kasri, danseur hip-hop. Ils créent la même année «Eskemm», pièce qui marque une étape décisive dans son parcours professionnel.

    Depuis, elle mène une réflexion sur la création artistique, qu’elle veut engagée, ouverte et accessible, tout en développant une matière singulière, une gestuelle, sa danse. Elle s’investit également  sur les actions pédagogiques en lien avec sa démarche. Créer, stimuler les échanges, provoquer les rencontres, autant de matières sources d’inspiration.


      Fadil Kasri


      Né de parents bretons et algériens, il appartient à  la première génération de danseurs  Hip-Hop. Autodidacte, son parcours est ponctué de stages et de rencontres avec des danseurs chorégraphes : Yasmin RAMANHI (HB2), Farid BERKI (Melting Spot), Frank II Louise, Popin TACO (USA), David COLAS. Ces rencontres lui permettront de mieux comprendre et d’enrichir son langage chorégraphique.

    De 1994 à 1999, il danse avec les compagnies rennaises Vital Swing  et  MAC.H, collectifs de danseuses et danseurs œuvrant pour une meilleure ouverture à la danse hip-hop.

    En 2000, il intègre la compagnie Moral Soul  installée sur Brest (dirigé par Herwann ASSEH) à l’occasion du spectacle «les Emigrants» (Quartz - scène national de Brest - festival les Antipodes - 2001) et une première version de «OSE» (Quartz - scène national de Brest - les ateliers contemporains - 2003).
    Dès lors, ses activités se partagent entre travail de création (2M2 de peau, Parade hip-hop 2003, 2004, 2005 lors des renc’arts - Brest) et actions de sensibilisation auprès de divers publics.

    En 2003, la rencontre avec la chorégraphe danseuse Karine LE BRIS marque une étape importante dans son parcours.
    Cette rencontre lui permet de développer une approche plus personnelle de sa danse: interpeller et bousculer les images conventionnelles du hip-hop, fondre et décaler son langage vers d’autres univers artistiques deviennent dorénavant ses priorités.